Implantation capillaire en Turquie

Le tourisme médical est en plein essor depuis quelques années. Et de plus en plus de touristes se rendent notamment en Turquie pour de multiples raisons de santé et de bien-être, qui vont des traitements thermaux aux soins dentaires, en passant par la cardiologie, la chirurgie plastique et l’implantation capillaire.

Destination Turquie

L’implantation capillaire est à la mode et la Turquie est l’une des destinations phares de ce type d’intervention.

Les hôpitaux turcs sont préparés à ce type de tourisme et disposent, parmi leurs employés, d’équipes de traducteurs multilingues pour assister et aider les patients étrangers pendant leur séjour. Dans ces centres médicaux travaillent des professionnels de la santé qui jouissent d’une excellente réputation et d’un grand respect. Les étrangers bénéficiant de ce tourisme médical sont généralement des patients du Moyen-Orient, des Balkans, d’Asie, d’Afrique du Nord et d’Europe occidentale. Mais combien d’entre eux subissent une greffe de cheveux ou une implantation capillaire en Turquie ?

Quelques chiffres clés du tourisme médical

Ce type de tourisme médical est motivé par le bas prix de leurs traitements médicaux puisqu’il y a une grande différence de prix suivant les pays. Par exemple, en Europe, la chirurgie plastique coûte entre 10 000 et 15 000 euros, alors qu’en Turquie elle peut coûter entre 3 000 et 6 000 euros pour la même opération.

En 2008, la Turquie a reçu 75 000 visites pour des pratiques chirurgicales et ce chiffre est en augmentation depuis 2016, année où 1 million de personnes ont voyagé dans ce pays dans le cadre du tourisme de santé. On s’attend à ce que ces chiffres augmentent car l’objectif du gouvernement turc est d’atteindre deux millions de touristes dans ce secteur. Pour cela, les Turcs étudient la possibilité de créer des zones de santé non imposables spécifiquement pour les étrangers.

La Turquie, joyau de l’implantation capillaire

La Turquie est le pays le plus expérimenté au monde en matière de tourisme médical. Ceci est peut s’expliquer par le faible coût des soins de santé. Ce dernier est en effet limité par des salaires des professionnels de santé bien inférieurs à ceux d’autres pays et aussi par l’aide accordée par le gouvernement turc pour augmenter ce type de tourisme.

Pourtant en Turquie, des prix bas ne sont pas un synonyme de mauvaise qualité car, comme nous l’avons déjà mentionné, les professionnels qui travaillent dans ce secteur sont plus que compétents, en particulier grâce à leur grande expérience. Rien que pour les implants capillaires, on estime qu’en Turquie il y a environ 250 cliniques et hôpitaux accrédités.

Ce type de tourisme médical a favorisé la création d’entreprises dont l’objectif est de vendre des packs « tout compris » et d’offrir une plus grande garantie et fiabilité puisque, malgré le professionnalisme du secteur, il existe aussi des arnaques du marché noir de la chirurgie capillaire. Des cliniques proposent en effet ce type d’opération, mais elles sont réalisées par des personnes sans diplôme médical. Il est donc essentiel de bien se renseigner avant de choisir sa clinique et son médecin.

Pour conclure sur le tourisme médical en Turquie

La Turquie semble une destination très intéressante pour certaines opérations telles que les implantations capillaires, mais la prudence reste de mise pour s’assurer d’être pris en charge par une clinique sérieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.