Voyager entre Paris et Londres: les 3 trajets les moins chers

Londres et Paris sont deux des plus grandes destinations touristiques d’Europe, à quelques heures de route ou de train l’une de l’autre, à environ une heure de vol. À part la voiture, il y a trois façons de faire le trajet entre les deux capitales : par avion, par train et par la route.

Mais qu’en est-il de la combinaison train-ferry, celle dont beaucoup se souviennent comme la seule option disponible lors de leur enfance ? C’est encore faisable, mais de nos jours, ce n’est pas une solution simple. Vous devrez acheter les billets de train et de ferry séparément et effectuer le transport gare-port par vos propres moyens. Le voyage durera également 10 heures, il est donc préférable de laisser cette option de côté.

Voici les moyens les plus viables et les moins chers pour se rendre de Paris à Londres.

1- L’avion, rapide mais moins efficace

Bien que l’avion entre Londres et Paris ne soit en aucun cas notre mode de transport recommandé – la distance est tout simplement trop courte pour justifier les tracas, sans parler des dépenses en carbone – il y a quelques façons de se rendre par avion entre ces deux capitales dynamiques.

De nos jours, la ligne Paris-Londres est utilisée de manière disproportionnée pour les passagers en correspondance vers une destination long-courrier, à l’exception des voyageurs d’affaires entrant et sortant de l’aéroport de Londres City. Cela dit, il est possible de trouver des tarifs aller simple à partir de 36 € sur le site virail, mais bien sûr cela n’inclut pas tous les billets de train ou de taxi entre les aéroports et le centre-ville.

2- Le train, confortable et rapide

La seule liaison ferroviaire directe entre Londres et Paris de nos jours est l’Eurostar, qui relie St. Pancras International de Londres à la Gare du Nord à Paris 15 à 17 fois par jour de semaine. Le voyage dure habituellement deux heures et 15 minutes avec des vitesses maximales allant jusqu’à 300 km/h, mais l’Eurostar a commencé à déployer des trains flambant neufs à la fin de 2015 qui peuvent faire le voyage en seulement 2 deux heures à des vitesses atteignant 320km/h.

L’expérience ressemble un peu au voyage en avion, avec ses contrôles de sécurité et son contrôle des passeports dans les deux sens. Comme le Royaume-Uni ne fait pas partie de l’espace Schengen, les passagers passent par le contrôle des passeports avant de monter à bord de leur train. Voyageant de Paris à Londres, les passagers quittent d’abord la France par le contrôle des passeports français, puis entrent au Royaume-Uni par le contrôle britannique. A Londres, les passagers entreront officiellement en France dans la gare, soumettant leur passeport au contrôle des passeports français avant de monter à bord de leur train pour Paris.

Pour un aller-retour Eurostar Londres-Paris, comptez au minimum une centaine d’euros. Réserver des billets non remboursables aussi longtemps que possible à l’avance (jusqu’à 120 jours) est le meilleur moyen de trouver ce billet à bas prix. Les billets les moins chers se vendent en premier, donc plus vous réservez tôt, plus vous économisez.

Pour ceux qui n’ont pas besoin de dormir, il y a aussi un ticket NightClubber bon marché. Il restreint les déplacements à partir de la fin du samedi après-midi, le retour commençant le dimanche matin avant midi ; ces derniers ont également tendance à être vendus longtemps à l’avance.

3- Le bus, long mais très bon marché

Le bus est de loin le moyen de transport le moins cher entre Paris et Londres. Cela prend aussi beaucoup plus de temps qu’un vol ou que le train. Mégabus, Eurolines et OUIBUS sont trois grandes lignes de bus qui relient les deux capitales. Le trajet en Megabus dure neuf heures, celui en Eurolines entre sept heures et demie et huit heures et demie. En français, iDBUS prend entre sept heures et demie et neuf heures. Les trois lignes annoncent le Wi-Fi gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.