Un test de paternité pour confirmer l’affiliation

Un test de paternité ou test ADN de paternité s’effectue à la demande d’une entité (justice, famille, etc.) pour plusieurs fins. Dans tous les cas, il sera toujours question de prouver l’affiliation d’un enfant à son « père biologique » ou l’appartenance d’un être à une famille bien définie. Il s’agit donc de comparer les gènes d’un enfant à ceux d’un père ou de la famille paternelle à laquelle il est censé appartenir.

Un test de paternité à des fins familiales

Un test de paternité peut être effectué à des fins familiales. Il s’agit ici de simplement prouver que l’individu mis en cause appartient bel et bien à la famille dont il prétend être issu. Lors d’une perte d’un enfant à bas âge ou d’une disparition de longue durée, on peut être appelé à faire un test de paternité lorsqu’un individu plusieurs années plus tard vint à réapparaître en estimant appartenir à votre famille. S’il se dit donc être votre enfant que vous avez perdu et croyez donc « mort » depuis longtemps, vous pourrez demander auprès des autorités compétentes, un test de paternité ADN qui viendra confirmer ou infirmer ses dires. De même, lorsque vous avez effectué bons nombre de voyages au cours desquels vous aurez pu faire un enfant, un test peut être utile pour le besoin de reconstitution de votre famille.

Un test de paternité à des fins juridiques

Pour des raisons juridiques également, un juge ou un des membres d’une famille peut demander qu’un test de paternité soit réalisé sur un des leurs ou simplement sur tous les membres de cette dernière. L’objectif étant d’assurer par exemple l’authenticité de l’affiliation de chacun d’eux dans le cadre d’une succession par exemple (partage d’un héritage entre tous les ayants droit). Pour cette même finalité aussi, un test de paternité peut être obligatoire dans le cadre d’une immigration. Lorsqu’un père s’est établi dans un pays tiers par exemple, et qu’il souhaite faire venir ses enfants pour le rejoindre, les autorités de sa terre d’accueil peuvent exiger de lui qu’il fournisse un document (test de paternité) attestant de son affiliation biologique avec ceux qu’il prétend être ses descendants. Ça peut aussi être un moyen, auprès des autorités, de dégager une suspicion qui existerait sur l’origine d’un enfant dans un couple, et qui empoisonnerait leur vie.

Un test de paternité à des fins politiques

Après la nécessité ou l’utilité d’un test de paternité dans les cadres familial et juridique, le tour vient maintenant d’analyser l’importance de ce test dans un contexte purement politique. Dans certains pays, les citoyens dont l’origine est remise en cause peuvent se voir dans l’obligation d’effectuer ce type de test avant de pouvoir accéder à certains postes administratifs ou politiques. Barack OBAMA en est une parfaite illustration de la soumission à ce type de test. Qu’importe que votre père biologique, ou du moins celui dont vous dites être le descendant soit vivant ou mort, ce test peut s’effectuer avec un oncle ou une tante. Ces derniers comportant une partie du bagage génétique du disparu, votre affiliation sera donc valable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.