Comment devenir sous-marinier ?

Beaucoup de raisons poussent à prendre la mer. Si certains y vont par simple goût de l’aventure ou à des fins commerciales, d’autres s’y lancent pour raison professionnelle. C’est le cas notamment des sous-mariniers qui passent des mois en eaux profondes au service de leur patrie. Rêvez-vous d’exercer ce métier ? Voici comment faire.

 

Que signifie l’appellation « sous-marinier » ?

Le terme “sous-marinier” sert à désigner tout membre d’un équipage de sous-marin. Il s’agit d’une expression à la fois générique et collective. En effet, tous les sous-mariniers n’ont pas le même métier (et donc le même rôle). Ainsi, un sous-marinier peut être un mécanicien, un spécialiste en énergie nucléaire, un cuisinier ou encore un médecin, tant qu’il fait partie de l’équipage. Vous pouvez donc être sous-marinier sans vous spécialiser dans un domaine technologique, mécanique ou armé (même si on les appelle les forces marines).

 

Comment devenir sous-marinier ?

Comme pour toute autre profession, un certain nombre de critères est requis pour devenir sous-marinier. Les postulants doivent avoir au minimum le niveau 3ᵉ, et être dans la marge des 16 à 30 ans. Il existe plusieurs façons de devenir sous-marinier. Vous pouvez passer par l’intégration à une préparation militaire marine ou supérieure. Autrement, vous pouvez opter pour un stage conventionné (rémunéré sous conditions).

Par ailleurs, un autre moyen consiste à intégrer le corps en tant que volontaire. Les matelots volontaires ont entre 17 et 26 ans, et ceux officiers doivent avoir le bac +2. L’option du volontariat est la plus utilisée, car elle permet une expérience professionnelle et donne accès, à terme, à un parcours plus long. Évidemment, le métier nécessite bien d’autres critères obligatoires à savoir :

  • de bonnes aptitudes en natation
  • un esprit d’équipe
  • et l’accomplissement de la Journée d’Appel et de Préparation à la Défense.

Si vous remplissez toutes ces conditions, vous pouvez suivre les étapes ci-après pour intégrer le corps des Sous-Mariniers.

Remplir le formulaire de volontariat forces sous-marines

Il s’agit d’un formulaire classique que vous pourrez trouver au Bureau Administratif des Ressources Humaines de la Marine Nationale. Elle servira à l’ouverture de votre dossier de candidature. Vous devrez avoir rassemblé vos pièces administratives.

Se soumettre à une visite médicale initiale

Cette visite aura pour but de vérifier si votre organisme pourra s’adapter ou non à la vie maritime en général, et à celle sous-marine en particulier. Beaucoup de personnes ont diverses difficultés, allant du mal de mer à la claustrophobie. Il s’agira donc de voir si vous pourrez parfaitement réagir face à cela. Cette visite sera assurée par le médecin d’unité.

Expérimenter un stage

C’est la partie la plus pratique du processus. Elle en consiste en un stage en immersion auquel vous devez prendre part. Il aura pour but de vous familiariser avec l’environnement d’un sous-marin, puisque vous y séjournerez avec un équipage. Durant ce stage, vous apprendrez sur à peu près tous les postes et vous en parcourrez plusieurs.

Passer un entretien d’orientation

L’entretien d’orientation se déroule au Service Local de Psychologie Appliquée. Par son biais, le choix de votre future orientation est facilité. C’est aussi ce service qui évaluera votre état psychologique.

Passer un examen médical plus approfondi

C’est un examen beaucoup plus complet que le premier. Il servira à évaluer toutes vos capacités physiques et mentales. C’est sans doute l’étape la plus déterminante, car elle permettra de savoir si vous pourrez suivre le rythme durant votre carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.