Comment choisir son Appareil Photo de Chasse : 12 critères de choix avant d’acheter

Les meilleurs appareils photo de chasse peuvent capturer de magnifiques clichés spontanés d’animaux et d’autres espèces sauvages qu’il serait autrement difficile de suivre, et encore moins de photographier. Également connus sous le nom de appareil photo de trail ou à distance, ces appareils sont spécifiquement conçus pour être utilisés à distance afin de permettre aux photographes de ne pas déranger la faune.

Les avantages d’un appareil photo de chasse

Outre la photographie de la vie sauvage, les appareils photo de chasse sont aussi des caméras de sécurité, car ils sont petits, faciles à monter et difficiles à détecter. Parmi les autres avantages des appareils photo de chasse, citons l’étanchéité, la durabilité et la possibilité de prendre des photos et d’enregistrer des séquences vidéo. Ils se fondent dans le décor grâce à leur camouflage et à leurs tons de terre unis, ce qui les rend difficiles à repérer pour les sujets potentiels. Voir ici d’autres informations supplémentaires pour camoufler sa caméra dans la nature.

L’éclairage, qu’il soit continu ou au flash, peut être déconcertant pour les sujets timides tels que les animaux sauvages, c’est pourquoi de nombreuses appareils photo de chasse disposent d’un éclairage caché qui fonctionne dans le spectre infrarouge. Cela signifie que les sujets et l’environnement peuvent être éclairés même dans les endroits les plus sombres. Les modèles plus sophistiqués offrent la possibilité de se connecter à des réseaux cellulaires pour une visualisation et un enregistrement à distance, des séquences vidéo haute résolution et des batteries rechargeables alimentées à distance par des panneaux solaires.

Si vous craignez que l’appareil photo de chasse soit vu, protégez-le en vous procurant un boîtier de sécurité ou en l’étiquetant avec votre nom et votre numéro de téléphone. Le fait de noter le numéro de série peut aider les autorités en cas de vol de l’appareil photo. Toutefois, le risque de vol est faible sur une propriété privée.

Critères à prendre en considération lors du choix des caractéristiques de l’appareil photo de chasse

Avec la popularité croissante des appareils photo de chasse et de surveillance de la faune sauvage, il existe de nombreux choix.

1- Qualité de l’image

La qualité de l’image est souvent évaluée en fonction du nombre de mégapixels. Plus le nombre de mégapixels est élevé, plus la résolution des photos est élevée et plus le zoom est efficace. Cependant, ne laissez pas les mégapixels guider votre décision lors de l’achat de l’appareil photo. Pensez plutôt à l’usage que vous en ferez. Des mégapixels élevés seront parfaits pour une photo professionnelle de qualité en extérieur, mais vous pouvez toujours obtenir une photo de bonne qualité pour l’identification des espèces ou la sécurité de la maison avec un nombre inférieur. Cela dit, la qualité des mégapixels dépend de celle de l’objectif utilisé par l’appareil photo, alors regardez toujours des exemples de photos prises par l’appareil en ligne.

2- Éclairage

Selon l’espèce, l’activité des animaux peut augmenter la nuit. Les photos de nuit nécessitent de la lumière pour prendre une bonne photo. La qualité des photos diminue la nuit, mais vous pouvez tout de même obtenir une photo claire dans un rang acceptable. Des portées de flash plus élevées montreront les animaux à des distances plus éloignées de votre appareil photo.

Vous avez le choix entre trois types de flashs. Le premier est le flash traditionnel à lumière blanche. Il permet d’obtenir des photos en couleur de très près lorsque vous devez voir des marques spécifiques. Cette lumière peut cependant effrayer les animaux, mais les recherches suggèrent qu’ils ne sont effrayés que pendant un bref moment avant de s’habituer au flash et de reprendre un comportement normal. Ces lumières ne sont pas la meilleure option pour les caméras de sécurité car le flash perceptible pourrait être vu par l’intrus.

Les appareils photo sans flash n’émettent aucune lumière visible lorsqu’ils prennent des photos, de sorte que vos sujets ne seront pas conscients de la présence des appareils photo la nuit.

3- Capteurs de mouvement ou de chaleur

En général, les appareils photo de surveillance de la faune sont déclenchées par le mouvement, mais certaines sont équipées de capteurs de chaleur. Si vous cherchez à surveiller la migration des salamandres vers votre étang, les capteurs thermiques ne vont pas capter ces animaux à sang froid. Les mammifères, en revanche, ont le sang chaud et n’auront aucun problème à déclencher un capteur de chaleur.

4- Vitesse de déclenchement

La vitesse de déclenchement est le temps qu’il faut à l’appareil photo pour prendre une photo une fois que l’animal entre dans le cadre. Une vitesse de déclenchement inférieure à une demi-seconde est idéale. Si vous dépassez ce délai, vous risquez de vous retrouver avec un grand nombre de cadres vides et de photos de fesses d’animaux. D’un autre côté, si l’appareil photo est placé au-dessus d’un poste d’appâtage – nourriture ou sel à lécher – qui permet aux animaux de regarder directement l’appareil photo, une vitesse de déclenchement lente peut ne pas être un facteur important.

5- Autonomie de la batterie

La durée de vie des piles joue un rôle important en cas d’activité intense et est à prendre en compte si vous ne vivez pas sur votre propriété pour entretenir fréquemment les appareils photo de chasse.

  • Les piles alcalines sont moins chères, mais leur qualité d’image se dégrade au fil des utilisations et des températures plus froides.
  • Les piles au lithium sont plus durables, rechargeables, offrent une meilleure constance de la qualité au fil des utilisations et fonctionnent mieux par temps froid. Ces qualités peuvent permettre d’économiser de l’argent au fil du temps en n’ayant pas à remplacer vos piles alcalines aussi souvent.
  • Certains appareils photo se rechargent avec des packs solaires ou permettent de fixer un chargeur solaire. Elles ont le potentiel de fonctionner indéfiniment, mais si vous placez la caméra dans une forêt dense, les packs solaires peuvent ne pas être efficaces pour vous.

6- Écrans

Les écrans LCD facilitent l’installation de l’appareil photo, notamment lorsque vous réajustez le positionnement pour obtenir une bonne photo. Vous pouvez visualiser les photos immédiatement et directement sur l’appareil photo de chasse sans adaptateur ou dispositif supplémentaire. C’est l’option qui vous convient si vous ne pouvez pas attendre d’être rentré chez vous pour regarder les photos. Pour les chasseurs, l’absence d’écran peut vous inciter à entrer et sortir plus rapidement sans laisser de traces. L’absence d’écran vous permettra également de faire des économies.

7- Mode Time-lapse

Le mode Time-lapse prend des photos à des intervalles ou à des moments précis de la journée en fonction de déclenchements, par exemple toutes les cinq minutes. Sur de nombreux modèles, vous pouvez choisir la fréquence des prises de vue et la durée de fonctionnement de l’appareil en mode time-lapse. Cela peut être utile si vous avez une prairie ou un petit étang où vous savez que l’activité sera plus forte à certains moments de la journée.

8- Horodateurs

Les horodateurs sont importants si vous souhaitez recueillir des informations sur les moments de la journée ou de l’année où certains animaux accèdent à votre propriété. Cela peut être un outil très utile si vous savez qu’une certaine espèce d’oiseau migre à travers votre propriété pendant une saison spécifique. Cela peut vous aider à surveiller les schémas d’arrivée.

Certains appareils photo de chasse vont encore plus loin avec des indicateurs de phase lunaire, de température et de pression barométrique. Ces fonctions ne sont vraiment importantes que si vous êtes un chasseur sérieux qui n’a pas le temps de faire du repérage.

9- Portée de détection

La portée de détection est la distance la plus éloignée qu’un animal peut atteindre de l’appareil photo pour déclencher une photo. La portée de détection peut être aussi proche que 40 pieds et aussi loin que 120 pieds. Tenez compte de la qualité de l’image ici aussi. Si vous avez peu de mégapixels et que l’appareil photo est réglé pour une distance de déclenchement élevée, vous risquez d’obtenir des photos floues. Les distances de déclenchement élevées sont importantes dans une prairie, mais peuvent l’être moins dans une forêt plus dense.

10- Vitesse de récupération

La vitesse de récupération est la vitesse à laquelle l’appareil photo peut se réinitialiser et prendre une nouvelle photo. Une vitesse de récupération lente d’une à deux secondes peut vous faire économiser de la mémoire, mais vous risquez de manquer certains visiteurs si plusieurs animaux sont réunis. Avec une vitesse de déclenchement rapide, mais un temps de récupération lent, vous obtiendrez peut-être une belle photo de la biche, mais vous manquerez le puma qui la traquait.

11- Photos en rafale

D’autres appareils photo peuvent prendre des photos en rafale, c’est-à-dire plusieurs photos par seconde. Cela peut augmenter vos chances d’obtenir une bonne photo.

Vous obtiendrez même de meilleures photos d’animaux se déplaçant rapidement.

Si vous n’êtes que curieux de ce qui vous entoure, vous n’avez peut-être pas besoin du mode rafale. Cependant, si vous recherchez une bonne photo, le mode rafale vous donnera plus d’options parmi lesquelles choisir. Vous obtiendrez même de meilleures photos d’animaux se déplaçant rapidement. D’autres appareils photo prennent des clips vidéo de dix secondes, ce qui peut être utile si vous souhaitez documenter le comportement des animaux, par exemple en observant les prédateurs autour des oiseaux qui nichent, mais les vidéos consomment beaucoup de mémoire et de batterie. Cela peut être difficile à gérer si vous ne vérifiez pas souvent vos appareils photo de chasse.

12- Stockage

Les photos sont généralement stockées sur une carte SD. Si votre appareil prend des photos haute résolution, des rafales, des vidéos, ou si vous ne pouvez pas vérifier et vider la carte SD régulièrement, vous voudrez une carte d’une taille minimale de 32 ou 64 Go, car ces fonctions occupent beaucoup d’espace de stockage. Si vous ne disposez pas d’un écran LCD, visionnez les photos en les téléchargeant sur votre ordinateur directement depuis la carte SD.

Avant de consulter les photos sur votre appareil photo numérique, assurez-vous que le logiciel de votre appareil photo animalier est compatible, sinon les photos risquent d’être perdues. Il existe quelques modèles plus coûteux qui transfèrent à distance vos photos via la technologie cellulaire vers votre courrier électronique, moyennant des frais mensuels. Cette fonction est moins invasive si le réglage de l’appareil photo perturbe les animaux que vous observez, mais elle n’est efficace que si vous avez une réception cellulaire à l’endroit où se trouve l’appareil photo.

Il est important de noter que cet outil, s’il est positionné correctement ou réglé pour une photo en continu, permet d’obtenir un nombre énorme de photos. Vous pouvez avoir un cliché étonnant d’un oiseau attrapant un serpent, mais cela ne sert à rien si vous ne pouvez pas le trouver. Certains appareils photo sont livrés avec un logiciel de gestion de photos, ou peuvent être équipés d’un tel logiciel, qui comprend généralement des outils d’amélioration des photos. Cela peut être utile si vous ne vous considérez pas comme une personne organisée ou si vous voulez bricoler vos photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.