Cycas revoluta : tout savoir sur le sagoutier du Japon

Cycas revoluta – que l’on nomme communément le sagoutier du Japon – est une plante exotique qui ressemble à un petit palmier. Bien souvent, les néophytes et les débutants le prennent pour un cousin du dattier ou du palmier nain. Mais d’un point de vue botanique, le sagoutier du Japon est proche des conifères : sapins, pins et Ginkgo biloba. Quelle que soit la filiation de cette plante, Cycas revoluta est une espèce ornementale de culture facile.

Mais pour réussir sa culture, il convient de bien connaître les besoins de cette espèce. Correctement informé, on met toutes les chances de son côté. Cet article va vous permettre de tout savoir sur le sagoutier du Japon. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Cycas revoluta est-il rustique ?

Cycas revoluta est originaire du sud du Japon et de l’est de la Chine. Dans son milieu naturel, il pousse à proximité de la mer, sous un climat subtropical. Les précipitations sont concentrées durant l’été et les gelées sont rares. Le climat d’Asie orientale est comparable à celui de la Floride.

Les cycas sont des plantes aux origines préhistoriques. Après des millions d’années d’évolution, les cycas ont développé une résistance au froid. Même lorsqu’ils poussent sous un climat chaud tout au long de l’année.

les cycas sont des plantes qui poussent lentement même sous un climat méditerranéen
les cycas sont des plantes qui poussent lentement même sous un climat méditerranéen

Cycas revoluta est donc apte à survivre à des températures négatives. En culture, la plante n’est pas touchée jusqu’à -5°C. Mais durant des épisodes plus froids, le gel affecte d’abord son feuillage. Et si le froid s’intensifie, c’est le stipe de la plante – terme qui désigne le tronc chez les cycas – qui peut être endommagé. Si le bourgeon meurt, bien souvent la plante est perdue.

Lorsqu’un cycas perd totalement son feuillage et qu’il semble mort, il est préférable d’attendre la fin de l’été avant de l’arracher. Car la reprise peut être tardive. On connaît aussi des exemples de plantes qui ont attendu l’année suivante pour émettre de nouvelles feuilles.

Dans le sud-est de la France, les exemplaires de Cycas revoluta sont généralement survécus à des froids jusqu’à -10°C. Mais ces performances concernent surtout les plantes bien enracinées et déjà de belles tailles. Les plantules sont naturellement plus fragiles et ne survivent pas à ces conditions.

De nos jours, Cycas revoluta est vendu par toutes les jardineries et chez beaucoup de fleuristes. Parfois, les professionnels sur-estiment la rusticité de cette espèce. Ainsi on retrouve des sagoutiers du Japon plantés à l’extérieur loin du littoral, jusqu’en région parisienne. Et beaucoup meurent prématurément.

Si vous n’habitez pas à proximité des côtes – comme dans le sud-est de la France ou le long de la façade atlantique – il est préférable de garder cette plante exotique en pot et de la rentrer pour l’hiver sous véranda ou dans une pièce très lumineuse.

Mais les jardiniers plus téméraires pourront essayer de garder Cycas revoluta en pleine terre et de protéger les plantes des fortes gelées avec un voile d’hivernage ou d’autres protections contre le froid et le gel.

Certains cultivateurs ingénieux utilisent des chauffages pour garder leurs plantes au-dessus du point de congélation, tout au long de l’hiver. Mais ces dispositifs sont compliqués à mettre en place pour un novice.

Une espèce proche de Cycas revoluta est un peu plus résistante au froid. Il s’agit de Cycas panzhihuaensis. Originaire des montagnes du centre le la Chine, il devrait permettre à plus de jardiniers français de cultiver des cycas en extérieur. Pour le moment, on a assez peu de recul avec cette espèce d’introduction récente dans les jardins.

Pour en savoir plus sur les cycas et les espèces les plus rustiques du genre, consultez la page suivante : https://succulentes.net/especes-plantes-grasses/cycadales/cycas/

Comment planter un sagoutier du Japon ?

Dans son milieu naturel, le sagoutier du Japon pousse sur des falaises et d’autres endroits ouverts. Il est rare de le trouver en sous-bois, à l’ombre de grands arbres. Il s’agit d’une plante de pleine lumière. En culture, il est préférable de l’exposer au plein soleil ou à la mi-ombre.

La meilleure période pour planter un sagoutier est la fin du printemps. Il est préférable de ne pas trop tarder pour laisser la plante s’enraciner durant l’été. Pour limiter les risques de perdre une plante durant le premier hiver, il est préférable d’acquérir un sujet qui a formé un stipe d’au moins vingt centimètres de diamètre. Une telle plante contient suffisamment de réserves pour produire des feuilles l’année suivante. Elle est également plus résistante au froid.

la fructification des cycas est surprenante
la fructification des cycas est surprenante

Les cycas ont aussi besoin d’un sol bien drainant. On évitera de les planter dans une terre trop argileuse. Car si l’eau persiste longtemps au niveau de ses racines, celles-ci peuvent pourrir.

Pour aérer le substrat et permettre une meilleure circulation de l’eau de pluie ou d’arrosage, il est préférable de cultiver ces plantes sur des buttes. On procède de la même manière qu’avec les plantes succulentes. Ou bien on peut aussi incorporer en quantité du terreau bien décomposé à la plantation. Les argiles se lient à la matière organique et la structure du sol est améliorée.

Cycas revoluta pousse lentement, mais les plantes peuvent occuper plus d’un mètre carré après quelques années. Il faut donc prévoir suffisamment de place et ne pas planter un cycas trop prêt d’un arbre ou d’un arbuste. En plus de ne pas apprécier l’ombre, le cycas sera concurrencé par les racines des plantes alentour.

Quel entretien pour Cycas revoluta ?

Cycas revoluta est une plante robuste. Sa rusticité est seulement limitée par le froid. Mais par ailleurs, le sagoutier du Japon peut survivre sans trop d’entretien.

Faut-il apporter de l’engrais ?

Comme toutes les cycadales, le sagoutier du Japon entretient une symbiose avec des bactéries qui vivent dans ses racines. Ces microorganismes sont capables de capter l’azote gazeux et de le transformer sous une forme assimilable par la plante. Ainsi, Cycas revoluta n’a pas besoin de beaucoup d’azote. Mais il appréciera un apport d’engrais chaque année pour obtenir des oligo-éléments, du potassium et de phosphore.

Un engrais organique et à libération lente convient bien. Il est conseillé de choisir des granulés à base de sang séché ou de corne torréfié. Ces granulés sont répandus tout autour de la plante dans un rayon d’un mètre autour du stipe. En se dégradant, ils vont libérer des nutriments directement assimilables par la plante. Le printemps est la meilleure époque pour appliquer cette fertilisation.

Dans son habitat naturel - ici à Okinawa, Japon - le cycas pousse sur des sols pauvres en matière organique
Dans son habitat naturel – ici à Okinawa, Japon – le cycas pousse sur des sols pauvres en matière organique

Faut-il arroser abondamment ?

Dans son habitat naturel, Cycas revoluta reçoit des pluies de mousson. Ces apports d’eau importants se produisent durant l’été. Ainsi, la période de chaleur coïncide avec des précipitations importantes. Ce qui est le contraire dans nos régions tempérées, où il pleut surtout en automne et en hiver.

Toutefois, le sagoutier du Japon est une espèce relique qui a survécu à de nombreux changements climatiques. Il est capable de supporter plusieurs mois de sécheresse et le jardinier peut donc s’absenter sans problème.

Pour favoriser la pousse d’un cycas, il est conseillé d’arroser la plante régulièrement durant les périodes de chaleur. Dans le midi de la France, on arrosera une fois à deux fois par semaine de juin à septembre. Chaque arrosage doit être abondant afin que l’eau puisse humecter le substrat en profondeur. Il faut prévoir entre 10 et 20 litres d’eau par arrosage et par plante.

Comment tailler un cycas ?

Les feuilles des cycas sont produites par séries, que l’on nomme des couronnes. Chaque série compte entre quelques feuilles à plusieurs dizaines. Les couronnes sont produites généralement une fois par an à la fin du printemps.

Le feuillage chez les cycas est persistant, c’est-à-dire qu’il perdure en hiver. Une feuille peut rester vivante plus d’une année. Lorsqu’elle vient à mourrir, elle devient jaune.

Les jardiniers préfèrent garder des cycas sans feuilles mortes. La taille d’entretien consiste à couper à leur base les feuilles qui sont devenue jaunes. Il est préférable de ne pas couper les feuilles encore vertes, car elles contiennent toujours des substances nutritives, que la plante va réabsorber par la suite.

les feuilles des cycas sont produites par séries, que l’on nomme des couronnes
les feuilles des cycas sont produites par séries, que l’on nomme des couronnes

En Asie, les feuilles de cycas sont utilisées comme engrais et comme paillage. Si les feuilles taillées ne portent pas d’insectes parasites – comme les cochenilles et les pucerons – vous pouvez les couper en plusieurs morceaux et les répondre aux pieds de vos plantes.

Pour résumer

Cycas revoluta est une espèce communément proposée à la vente comme plante d’intérieur ou comme plante d’extérieur. Mais c’est surtout cultivée en plein soleil qu’elle pousse le mieux. Si votre climat le permet, planter un sagoutier dans votre jardin est une bonne idée.

Les cycas ressemblent à des palmiers. Comme ces derniers, ils apportent une touche d’exotisme dans les jardins. Mais contrairement à eux, les cycas ne sont pas touchés par les dangereux parasites que sont les larves du papillon palmivore et les larves du charançon rouge. Vous ne risquez pas de perdre un Cycas revoluta à cause de ces ravageurs.

Maintenant, vous connaissez l’essentiel sur la culture de Cycas revoluta. Si cet article vous a plu, merci de le partager sur les réseaux sociaux. Vous contribuerez à mieux faire connaître une plante facile et ornementale. Nous vous souhaitons un bon jardinage. À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.