Musique : quels formats privilégier ?

L’utilisation des CODEC, ou algorithmes de compression, a révolutionné notre rapport à la musique en la dématérialisant. Depuis deux décennies maintenant, nous pouvons emmener notre musique avec nous en permanence, sur notre téléphone, notre lecteur, notre ordinateur, en la téléchargeant directement ou en ligne via un réseau de connexion Internet. Mais quels sont les formats à privilégier quand on parle de musique ?

MP3, WMA ou AAC : la valse des formats

Pour qui n’y connaît rien, difficile de s’y retrouver dans cette valse d’appellations, toutes plus obscures les unes que les autres. Leur dénominateur commun c’est le CODEC, cet élément de programme qui transforme le fichier en signal et inversement. Mais en dehors de cela, chacun de ses formats a ses petites spécificités.

MP3

C’est le format le plus diffusé et, de fait, le plus connu. Conçu en 1997, il est souvent décrié par les puristes pour sa perte de qualité, en dépit de son utilisation très répandue. En effet, cette perte passe souvent inaperçue aux oreilles du commun des mortels, en raison du matériel d’écoute utilisé qui n’est souvent pas assez perfectionné pour rendre les défauts perceptibles.

Néanmoins, il faut noter qu’il existe différentes qualités de formats MP3, variant de 128 K bits/s à 320 K bits /s.

Si le MP3 est autant utilisé, c’est surtout qu’il est compatible avec énormément de supports. Ce qui n’est pas forcément le cas de ses alter ego. Vous pouvez d’ailleurs convertir des fichiers audios en MP3 depuis Youtube, grâce de nombreux logiciels dont vous trouverez une liste relativement exhaustive sur ce site.

 

AAC

C’est le grand frère du MP3, son acronyme signifie Advanced Audio Coding. D’ailleurs, techniquement, il a été conçu pour avoir un meilleur rapport débit/qualité que son petit frère. Il compte d’ailleurs dans ses extensions le fameux MP4.
Sa qualité audio est sujette à controverse. Certains le trouvent meilleurs que le MP3, d’autres les perçoivent équivalent. Il a une bonne qualité de compression et une excellente compatibilité avec les équipements Apple. A contrario, il est souvent rejeté par d’autres matériels.

Il est à noter qu’Apple a développé des formats audio de haute qualité, comme l’AIFF (Audio Interchange File Format) d’une très haute qualité, mais trop volumineux, ou l’ALAC (Apple Lossless Audio Codec), d’une très bonne qualité également, mais compatible presque uniquement qu’avec les environnements Apple.

 

WMA

De son petit nom Windows Media Audio Lossless, c’est un format de compression sans perte de qualité, qui peut donc offrir un excellent rendu audio. Hélas, comme son nom l’indique, il a été développé par Microsoft et souffre donc d’un défaut majeur : peu d’appareils le lisent, à l’exception des ordinateurs dotés de Window Media Player.

 

Faire le bon choix entre ces différents formats dépendra, au final, avant tout du matériel dont vous disposez et de sa qualité. Un format MP3 sera bien suffisant pour une écoute sur un lecteur standard, avec un casque d’écoute de qualité moyenne.
En revanche, si vous avez l’oreille musicale et que vous êtes connaisseur, il sera peut-être intéressant d’investir dans un environnement matériel Apple de bonne qualité pour profiter des formats AAC ou AIFF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.