Notre interview de la sophrologue Céline Baron

Cette semaine nous voici en interview avec Céline Baron, sophrologue à domicile installée sur le département de la Marne, à Montmirail, petit village perché entouré de champs de colza. Celle qui est déjà Professeur de Technique Nadeau® diplômée sur la région depuis 5 ans, nous parle de son métier : la sophrologie. Céline Baron vient de valider une formation longue de Sophrologue et a suivi différents cursus de psychologie afin de pratiquer la sophrologie à domicile, à son propre compte.

Bonjour Céline, avez-vous eu une activité autre avant de devenir sophrologue à votre compte ?

Bonjour. La sophrologie n’est pas réellement une reconversion mais plutôt une continuité. J’ai toujours évolué dans le milieu de la communication, du domaine social et de l’hospitalier. J’ai également été consultante bien-être et rédactrice Bien-être et Psychologie pour des magazines. J’ai commencé dans le monde stressant de la communication et de la publicité comme assistante puis comme chef d’entreprise. Ma première société était installée à deux pas de la Place de la Nation à Paris.

Puis un peu lassée par ce milieu, je me suis dirigée vers le domaine social après une formation en Petite enfance et en Psychologie de l’enfant. C’est après un stage à Saint-Louis que j’ai travaillé en Structure d’écoute jeunesse spécialisée dans les comportements à risques et les addictions, auprès de psychologues, comme assistante et chargée des ateliers d’arts plastiques du mercredi.

Je suis ensuite entrée aux Hôpitaux de Paris comme animatrice où j’ai mené pendant 5 ans des ateliers de détente, de relaxation et d’art, toujours encadrée par une cadre-infirmière, un médecin et un ergothérapeute. La presse m’a sollicitée car j’avais une plume agréable et que j’avais écrit pour certains sites. J’ai alors réalisé de nombreux dossiers sur la détente, le bien-être au travail, les thérapies alternatives etc. J’ai aussi eu ma propre chronique « Bien-être au boulot » à la radio. J’ai interviewé de nombreux psychologues et réalisé des reportages sur la relation d’aide et la victimisation.

Puis j’ai connu la Technique Nadeau® , une technique de régénération par le mouvement bien connue au Canada et j’ai entrepris la formation pour devenir Professeur de Technique Nadeau Diplômée de l’École Colette Maher. Immédiatement à obtention du diplôme j’ai commencé à donner des cours particuliers et collectifs de cette méthode axée détente sur Montmirail (où j’ai travaillé pour la MJC), au Breuil (où j’ai été employée par Familles Rurales) mais aussi sur Charly-sur-Marne.

Parallèlement je suis depuis 9 ans Conseillère en psychologie pour l’association Acser dont le but est d’aider les salariés à mieux vivre leur emploi et à éviter le burn-out. Cela m’a énormément appris. J’ai apprécié de travailler avec une femme médecin du travail très dynamique et son mari très investi aussi dans l’association. Mes qualités humaines y ont été révélées et on m’a encouragée à me lancer dans tout domaine demandant des qualités d’écoute et de tempérance.

Je suis aussi musicienne (non-professionnelle mais parfois un peu active) et j’aime donc composer des musiques pour la relaxation. C’est un de mes passe-temps favoris ! Tout cela m’a amenée à envisager la formation de sophrologue. J’ai mis quelques années à faire le saut mais dès les premières rédactions de protocoles j’ai constaté que j’étais faite pour ce métier ! Mon seul regret est de ne pas avoir commencé avant ! Je compte pratiquer jusqu’à mon dernier souffle, si possible.

J’admire les seniors grecs et les seniors japonais qui travaillent parfois jusqu’à 80 ans dans des métiers qui leur plaisent, pour en avoir côtoyer dans mon métier. Comme je chante et que j’ai suivi de nombreux cours pour placer ma voix, apprendre à bien respirer etc. j’ai immédiatement aimé l’idée du Terpnos Logos. La sophrologie me prend déjà tout mon temps même si mon installation est très récente. J’ai 41 ans donc je m’estime mature tout en étant encore assez jeune pour comprendre la nouvelle génération. C’est un bel âge !

Je suis dans une phase de prise de contacts intéressante, je présente mon projet, je rencontre des gens vraiment sympathiques et finalement je fais beaucoup de brainstorming pour développer mon activité. Je ne me presse pas. Par exemple, les gens viennent d’Épernay et de Paris pour suivre l’apprentissage de la Technique Nadeau ® avec moi et je pense que ce sera la même chose pour mon activité de Sophrologue que je souhaite à temps-plein.

Je suis quelqu’un de stable qui aime prendre son temps. Je commence à domicile, ensuite je chercherai un cabinet. Chaque chose en son temps. Pour moi chaque nouvelle étape de la vie est une belle aventure qui mérite d’être vécue en pleine conscience.

Quelle a été votre première approche de la sophrologie ?

J’ai moi-même consulté lorsque j’étais toute jeune afin de réduire l’angoisse liée au passage d’examens et j’ai été satisfaite du résultat. Figurez-vous que j’avais la phobie des mathématiques et une très mauvaise moyenne ! Lorsque j’étais sous pression face aux chiffres je n’arrivais plus à penser clairement. Les maths c’était ma bête noire !

Mais après avoir appris les techniques de relaxation offertes par la sophrologie, j’ai obtenu un 18/20 au bac et un 16/20 en maths à mon BTS, les meilleures notes de ma vie dans cette matière que je trouvais si déplaisante ! Ce fut la preuve que le mental pouvait résoudre beaucoup de soucis ! Bien que créative et un brin artiste je suis quelqu’un de très calme et posé et c’est aussi ce qui ressort dans ma pratique. Je crois beaucoup aux potentialités non exploitées de l’être humain et à sa bonté !

Quelles formations avez-vous suivies ?

J’ai suivi une formation de sophrologue complète avec des cours d’anatomie, d’hypnose, de psychologie, d’iridologie etc que j’ai validée . Cela était suffisant car étant passionnée j’avais déjà lu tout ce qui existait en français et en anglais sur la question et parce que j’avais déjà travaillé en structures hospitalières à l’époque où la sophrologie y prenait son envol.

Ensuite j’ai tenu à m’inscrire à d’autres formations non pas pour compléter mon cursus mais par simple intérêt. J’aime me former car je suis une grande curieuse de tout. Ainsi j’ai suivi une formation sur le traumatisme psychique chronique et le Deuil compliqué et une seconde sur la Résilience dans le trouble du stress post-traumatique. Il faut dire que l’ouvrage « The Invulnerable Child » de E.James Anthony qui traite de la résilience chez les enfants les plus malmenés par la vie et qui explore cette capacité à « dealer » avec l’adversité au quotidien pour s’en sortir, a résonné en moi ! Cette lecture m’a marquée et je voulais en savoir plus !

Enfin j’ai suivi récemment une formation sur l’Alliance thérapeutique car cela m’intéresse. Je me forme continuellement à l’hypnose et aux thérapies brèves, même si là n’est pas le sujet, par des lectures et la participation à des conférences, toujours par passion., cette envie de comprendre, d’apprendre, de rencontrer des experts fait partie de ma personnalité je crois.

A côté de tout cela, je suis moi-même en psychothérapie, c’est essentiel pour travailler sur soi en tant que thérapeute. C’est accompagner sa propre pratique, grandir avec elle et en elle.

Où intervenez-vous ?

Je vis sur Montmirail (je précise que c’est Montmirail 51210 car il y a plusieurs Montmirail en France dont un fort célèbre !) et je suis, pour l’instant, sophrologue à domicile et en entreprises. C’est le temps de trouver une grande maison et d’ouvrir un lieu accueillant et chaleureux que je pourrai personnaliser. Je me déplace sur Montmirail mais aussi sur Rebais dans le 77. J’interviens aussi en entreprises dans le cadre de séances à deux et non de séances collectives ce qui signifie qu’on peut faire appel à moi pour régler les soucis ressentis par un salarié avec son accord ou à sa demande (ex : stress lors de la prise de parole, manque de créativité, manque de confiance en soi).

Comme pour les particuliers tout repose sur une anamnèse approfondie et sur des objectifs acceptés par les deux parties. Les associations rurales peuvent également faire appel à moi pour des séances de relaxation collectives. J’ai d’ailleurs beaucoup travaillé avec elles sur la région ces cinq dernières années dans le cadre de la Technique Nadeau® et d’ateliers de gym douce, même si j’ai stoppé ces collaborations pour valider mon cursus de sophrologie. Vous voyez il faut un temps pour chaque chose ! Parfois celui qui sait partir momentanément revient plus fort et c’est toujours le cas pour moi.

Pourquoi faire appel à vous sur Montmirail, Rebais ou ailleurs ?

Les particuliers peuvent prendre rendez-vous pour des problèmes de concentration, de dépendance, de troubles du sommeil, de stress ou de phobies, des soucis de communication, des douleurs… Mais aussi pour apprendre à se détendre, mieux vivre avec soi, trouver un sens à sa vie, développer sa créativité et sa concentration, améliorer ses relations aux autres.

Je suis quelqu’un de très empathique naturellement. Ils seront toujours bien reçus. J’ai une véritable écoute des soucis d’autrui. Je sais établir un rapport collaboratif. Je suis aussi chaleureuse et professionnelle. J’ai une capacité à conceptualiser et de recontextualiser les problèmes pour l’avoir fait pendant 9 ans au sein de l’association dont j’ai déjà parlé et lorsque je travaillais en Point Écoute et en hôpital.

Comment choisir son ou sa sophrologue ?

C’est une rencontre avant tout. Il faut parfois consulter plusieurs psychologues pour trouver le bon. C’est la même chose avec un sophrologue ! Il faut être « en phase ». Comme en psychologie le transfert intervient d’où la nécessité de trouver un professionnel qui est lui-même supervisé. Pour moi c’est un point important. C’est mon simple avis. Peut-être qu’un autre sophrologue vous donnerait un point de vue différent pour choisir son sophrologue. Rien n’est figé, tout se renouvelle et s’améliore. J’aime penser comme cela. Je suis quelqu’un de très positif !

Merci pour ces informations !

Pour prendre rendez-vous ou recevoir une plaquette sur la sophrologie :

Céline BARON
06 56 77 02 11
baronsophrologie@gmail.com

Site web de Céline Baron, sophrologue sur Montmirail (51210)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *