Les caractéristiques d’une bonne imprimante 3D

Les avancées technologiques facilitent de plus en plus les tâches quotidiennes. Désormais, vous avez la possibilité de créer un objet réel à partir d’un dessin conçu sur ordinateur. Il s’agit de l’impression 3D. Réaliser cette tâche de manière optimale nécessite une imprimante 3D possédant des caractéristiques bien spécifiques.

La simplicité d’utilisation de l’imprimante 3D

Se servir d’une imprimante 3D n’est évidemment pas une tâche aisée, puisqu’il s’agit d’un équipement nouveau. Pour ces raisons, vous devriez prendre en compte vos connaissances spécifiques en impression 3D, avant de vous lancer dans l’acquisition de cet équipement. Vous pouvez ainsi consulter des sites spécialisés tels que creadil.com afin de découvrir des imprimantes 3D plus performantes les unes que les autres, et parmi lesquelles vous trouverez assurément le modèle adapté à vos besoins.

Si vous êtes un débutant en la matière, vous devriez pencher votre choix vers des imprimantes 3D dites de premiers prix. Elles sont plus faciles d’utilisation et sont le plus souvent livrées avec des logiciels propriétaires. Il s’agit de logiciels slicer qui permettent à l’imprimante d’interpréter le fichier 3D.

En ce qui concerne les personnes plus à l’aise dans le domaine, les imprimantes 3D professionnelles s’avèrent plus intéressantes. Elles interviennent surtout dans les impressions impliquant des matériaux techniques complexes ou des objets à imprimer de grandes dimensions.

choisir une bonne imprimante 3D

Technologie d’impression 3D

Ici, vous aurez le choix entre deux types d’imprimantes. Elles se distinguent l’une de l’autre par leur technologie respective. Il s’agit des technologies FDM et SLA.

Technologie FDM

Pour former la pièce à imprimer, ce type d’imprimante fait fondre un filament pour appliquer les différentes couches de l’objet. Avec ce type d’imprimante, vous avez la garantie d’obtenir des objets fonctionnels et de bonne qualité. Après l’impression, vous n’aurez presque plus besoin de peaufiner votre travail. Cette technologie vous permet aussi d’imprimer des objets de grande taille.

Technologie SLA

Celle-ci a pour principe de durcir les couches de résine sensibles. De fait, l’élément principal ici est la résine liquide. De ce fait, une limite de taille d’impression s’impose. Par ailleurs, il vous faudra aussi nettoyer sérieusement la pièce afin de débarrasser celle-ci du surplus de résine. Vous devrez donc penser à vous procurer un alcool isopropylique et un nettoyeur ultra-son.

Si la pièce n’est pas assez dure, vous vous retrouverez dans l’obligation de l’exposer à une lumière spécifique, afin de régler ce problème. Bien sûr, l’impression 3D avec la SLA ne possède pas que des limites ! Elle permet aussi d’avoir un état de surface optimal et une pièce lisse dont les couches ne sont pas différentiables. Pour ces raisons, les bijoutiers s’en servent notamment pour fabriquer des prototypes.

Système d’extrusion de votre imprimante 3D

Le système d’extrusion de votre imprimante est l’une des pièces maîtresses d’une imprimante 3D. De fait, la fabrication additive se termine par un dépôt de filament fondu par la buse, et cette dernière se retrouve dans l’extrudeur.

Certaines imprimantes 3D ne possèdent qu’un extrudeur ayant la buse chauffée. Si par contre votre imprimante possède deux extrudeurs, vous pourrez procéder à l’impression avec deux filaments afin d’obtenir un objet de deux couleurs. Avoir deux extrudeurs permet aussi d’imprimer l’objet dans un autre matériau et en 3D dégradé.

Précision et vitesse d’impression 3D

La vitesse aussi constitue une caractéristique importante à prendre en compte, étant donné qu’elle diffère d’une imprimante à une autre. Vous devez savoir que la vitesse d’impression dépend majoritairement du filament que vous choisirez. Si vous souhaitez procéder à une impression précise et complexe, optez pour une imprimante moins rapide.

Parlant de précision, vous devriez aussi faire attention à l’épaisseur de la couche. Pour obtenir une impression impeccable, choisissez des imprimantes qui impriment des couches dont l’épaisseur est située entre 15/10 et 20/10 mm d’épaisseur. Si les couches sont trop fines, votre impression prendra du temps à s’achever.

Système de connectivité de l’imprimante 3D

Une imprimante 3D optimale a besoin d’une bonne connectivité afin de vous faciliter la tâche. Pour votre impression, l’imprimante lit le G-code produit par le logiciel slicer. C’est le G-code qui renferme toutes les données conduisant à l’impression de la pièce. Généralement, vous êtes obligé de transmettre ce fichier à l’imprimante grâce à un disque amovible.

Cela dit, certaines imprimantes disposent d’un système de connectivité. En effet, vous pourrez connecter votre imprimante à votre ordinateur grâce à un port Ethernet ou par le Wi-Fi. De cette manière, vous pouvez transférer le fichier G-code sans tracas.

D’autres atouts comme le contrôle manuel de votre machine et la connexion de Raspberry s’offrent à vous grâce à la connectivité de l’imprimante. Les passionnés de technologies n’en seront que plus ravis.

caractéristiques imprimante 3D

Prix de l’imprimante 3D

Le coût de l’imprimante jouera aussi un rôle important dans votre choix. Pour vous procurer une imprimante 3D, vous devez vous préparer à dépenser des centaines ou des milliers d’euros.

Si vous jetez votre dévolu sur des imprimantes destinées au grand public, l’achat débutera aux alentour de 235 €. Si par contre il s’agit de modèles plus complexes et plus sophistiqués, vous vous retrouverez à payer plus de 3000 € voir plusieurs dizaines de milliers d’euros pour une imprimante SLA à grand volume d’impression. Le prix dans chaque catégorie dépendra du modèle et de la marque de l’imprimante.

Par ailleurs, des aspects comme la structure, la mécanique, les composants électroniques et le volume d’impression sont eux aussi pris en compte dans la définition du prix.

Autres atouts

Certaines capacités plus spécifiques pourraient elles aussi influencer votre décision. La structure de la machine en est une. Vous trouverez sur le marché des imprimantes de type trapèze dénommées imprimante 3D prusa, et des imprimantes de type monoblocs. Les impressions de bonne qualité sont faites grâce à des imprimantes massives et rigides.

Vous trouverez également des imprimantes à structure ouverte et d’autres, à structure fermée. Les odeurs seront contenues dans le cas d’une imprimante 3D fermée, tandis qu’elles se propageront si l’imprimante est ouverte. Par ailleurs, silence et sécurité sont associés aux imprimantes 3D fermées.

Si votre imprimante 3D est ouverte, vous devrez faire attention à ne pas trop vous en approcher au risque de vous brûler. La buse y est très facile d’accès et la température peut être particulièrement élevée.

Le choix d’une imprimante peut paraître être une tâche très complexe. Cependant, se concentrer sur les bonnes caractéristiques permet de faire le meilleur choix possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.