Comment le secteur financier se protège contre la contrefaçon et la fraude

La contrefaçon et la fraude sont 2 grands fléaux de notre société. Alors que la contrefaçon prive des entreprises et des créateurs de revenus lorsque les gens achètent des produits contrefaits plutôt que des originaux, la fraude peut avoir des conséquences dramatiques sur la vie des personnes qui se font frauder. Parlez-en aux victimes de tous ces conseillers financiers sans scrupules qui volent l’argent de leur client. Bien qu’il soit presqu’impossible d’empêcher tous les experts de la contrefaçon et de la fraude de poursuivre leurs activités, le secteur financier a trouvé quelques moyens pour leur rendre la tâche plus difficile. Il s’agit d’ailleurs du sujet de cet article.

 

Les billets de banque en polymère du Canada

Après avoir observé pendant plusieurs années ce qui se faisait à l’international en matière de sécurité bancaire, le gouvernement canadien a finalement lancé ses billets de banque en polymère il y a de cela quelques années. Les billets de 20$, 50$ et 100$ ont été les premiers suivis des billets de 5$ et 10$. Ces billets ont été conçus à l’aide d’éléments de sécurité novateurs spécialement faits pour être utilisé avec le polymère. Ils sont ainsi beaucoup plus difficiles à contrefaire que les anciens billets faits en papier.

 

Les chèques sécurisés

Une façon méconnue du public pour se protéger de la fraude est d’utiliser des chèques sécurisés. Ces chèques comportent des innovations technologiques qui font en sorte qu’ils sont excessivement difficiles à falsifier. Un exemple de papier sécurisé est le papier NCR Docucheck Tonerfuse qui est utilisé dans la fabrication de centaines de chèques chaque année.

Le papier NCR Docucheck Tonerfuse contient un filigrane de chaîne qui permet de déterminer si un chèque est authentique ou faux. Aussi, des fibres sécuritaires visibles et invisibles présentes sur le papier font en sorte que l’on peut déterminer à l’œil nu ou à l’aide d’une lumière ultraviolette si le chèque est un vrai. Enfin, le procédé Tonerfuse, qui est un enduit appliqué sur le papier des chèques, permet à l’encre d’avoir une meilleure adhérence lors de l’impression. Cette adhérence accrue complique l’altération des informations imprimées sur un chèque.

C’est que conclut cet article sur comment le secteur financier se protège contre la contrefaçon et la fraude. Si vous désirez vous procurer des chèques sécurisés pour votre entreprise, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en imprimerie de Montréal. En attendant, soyez vigilants lors de vos transactions financières!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.